la beauté vegan, éthique, et bienfaisante

la beauté vegan, éthique, et bienfaisante

Pourquoi le miel n'est pas vegan?

Hello !!!

 

Le miel a été pour moi, le dernier produit que j'ai abandonné, car je ne voyais pas le mal..

Les abeilles font du miel, et le miel c'est bon pour la santé alors pourquoi ne pas profiter de leur travail?

En plus je trouvais ça tellement bon ! C'est vraiment trop injuste d'être vegan LOL

 

abeille-miel-helpe.jpg ( photo prise sur ce blog  )

 

==> Je tiens avant tout à remercier grandement Marjorie, Apicultrice passionnée, qui a bien voulu passer un temps fou à me donner toutes les informations que je vais pouvoir vous partager. Voir vous copier coller car sincèrement je n'ai pas fais grand chose !

Mais avant de me dire que je vole des données, ne vous inquiétez pas.. Marjorie est en total accord ^^

si vous souhaitez me suivre :

le groupe fb : beauté vegan et naturelle 

mon instagram : vivi_crazy_vegan  ( photo de moi nue ) lol

inscrivez vous au blog ça me fera chaud au coeur <3

 

 

Les différents produits issue du travail des abeilles 

 

Le pollen:

Récolté sur les fleurs par les ouvrières les plus âgées. (déjà à la première phrase j'apprend quelque chose lol)

==> Les abeilles domestiques ont des corbeilles sur leur pattes arrières. Elles récoltent le pollen, en font une pelotte et la place dans les corbeilles pour le ramener à la ruche.

Dans la ruche, les jeunes abeilles prennent la pelotte et la stocke dans des cellules des rayons autours du couvain (le couvain c'est les œufs, les larves,...).

Le pollen est consommé par les jeunes abeilles.

==> Grâce à cet aliment, les jeunes abeilles développent des glandes qui secrètent la gelée royale.

 

 

La gelée royale :

Aliment indispensable des larves.

==> Sans pollen, pas de gelée royale, sans gelée royale, pas d'abeille.

 

Si l'homme veut récolter le pollen il doit placer une grille à l'entrée de la ruche et un récipient sous celle-ci.

Lorsque la butineuse arrive avec sa pelotte de pollen elle n'arrive pas à rentrer dans la ruche car les trous de la grille son trop étroit.

Pour rentrer elle doit se débarrasser de ses pelottes et celles-ci tombent dans le récipient. Certaines essaient malgré tout de rentrer avec les pelotte et peuvent se blesser les pattes, les ailles.

==> Cette récolte ne peut se faire que très peu de temps (quelques jours à peine) sous peine de mettre la colonie en péril. A cause de cela, et parce que je trouve cruelle la méthode de récolte, je ne récolte pas de pollen. 

La propolis:

Il s'agit de sécrétion de certains arbres.

==> L'abeille la récolte et l'utilise pour boucher toutes anfractuosités de la ruche et pour en tapisser les parois (vertus désinfectantes).

Certaines colonies sont de grandes propoliseuses d'autres mettent juste ce qu'il faut.

L'homme utilise la propolis en pharmaceutique par exemple pour ses vertus désinfectantes).

Personnellement nous avons 2-3 colonies qui propolisent ++++.

Lorsqu'on les visite on récolte la propolis sur les dessus des cadres et on l'utilise pour mettre sur les parois d'une nouvelle ruche qui n'a pas encore servis pour lui donner l'odeur et en faire un lieu accueillant pour une nouvelle colonie.

 

La cire:

A un certain âge de sa vie l'abeille développe des glandes cirières.

==> Elles secrètent donc des petites écailles de cire qu'elles utilisent pour construire les rayons où la reine pourra pondre et où les ouvrières pourront stocker le pollen et le miel.

La cire est couleur crème mais après 2-3 ans elle devient noire.

Afin de préserver une bonne hygiène dans la ruche il faut supprimer les cadres noircis.

Les abeilles en bâtirons alors de nouveaux.

Cette cire peut être recyclée pour faire des bougies, pour cirer les meubles,... Il faut savoir que si la cire vient du corps de la ruche (partie inférieure de la ruche = maison des abeilles) elle peut contenir des traces de produits "toxiques" (traitement de maladie). Par contre si elle vient de la hausse (partie que l'on pause au dessus du corps et où se stocke le miel) elle ne doit normalement pas en contenir car on ne traite pas en période de miellée (miellée = période pendant laquelle l'abeille récolte du nectar).

La cire utilisée en cosmétique est-elle exempte de produits "toxique"???

Le miel:

Nourriture des abeilles.

==> Les butineuses (les plus âgées) récoltent du nectar (sécrétion sucrée des fleurs).

Elles le mettent dans une sorte de poche interne appelée jabot et le ramènent dans la ruche.

D'autres abeilles plus jeunes l'aspirent du jabot de la butineuse puis le régurgitent, l'aspirent à nouveaux plusieurs fois de suite afin de le mélanger ses enzymes (salive) et d'en retirer l'eau.

Ce nectar auquel l'abeille a ajouté des enzymes et retirer l'eau c'est le miel!

==> Le miel est stockés dans les cellules des cadres autours du couvain et dans la hausse.

L'homme récolte le miel qui se trouve dans les hausses mais pas le miel qui se trouve dans le corps.

Selon les années (climats, état de la colonie) on peut mettre une hausse, deux hausses voire aucune hausse!

Lorsque le miel a été récolté il faut rendre aux abeilles du sirop qu'elles stockeront dans le corps uniquement (on ne laisse pas les hausses en hivers car sinon, elles ont trop d'espace à maintenir chaud et cela peut les tuer).

On peut utiliser de sirop du commerce (beurk) ou le faire soi-même.

Mon oncle et moi on le fait nous même ave du sucre de qualité (pas du sucre impropre à la consommation humaine comme certains le font), on ajoute des plantes (thym, romarin, ortie,...) pour ajouter des minéraux, protéines,... au sirop) et du vinaigre de pomme bio ou du vinaigre que mon oncle fait lui même avec les pommes du jardin.

==> Il faut compter 15 Kg de sucre par ruche, ça fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de sirop à préparer L'année passée, on n'a mis une hausse que sur 2 ruches sur 4.

Une de nos colonie est arrivée très tard et n'avait plus la possibilité de récolter avant l'hivers. On n'a donc pas récolté tous les cadres des 2 hausses mais on lui en a donné plusieurs pour qu'elle ai ce dont elle avait besoin pour l'hivers.

==> Ce qui prime c'est la sauvegarde de chaque colonie et pas la quantité de miel.

La gelée royale :

Il s'agit donc d'une sécrétion produite par les jeunes abeilles et cela constitue la nourriture des larves durant les trois premiers jours si la larve est destinée a devenir une ouvrière ou durant tout le stade larvaire et ensuite toute sa vie si il s'agit d'une future reine.

Il faut donc beaucoup plus de gelée royale pour faire une reine que pour faire une ouvrière.

==> Grâce à cette alimentation la reine développera ses organes reproducteurs et pourra ainsi pondre (contrairement aux ouvrières) et vivra 3 à 5 ans (contre 6 semaines pour une ouvrière en période d'activité).

Pour récolter la gelée royale l'homme doit donc pousser les ouvrières à élever de nouvelles reines mais, celles-ci ne le feront que si elles sont orphelines c'est à dire que si elles n'ont plus de reine ou si leur reine en fin de vie ou en souhait d'essaimage leur en donne l'ordre.

L'homme va donc orpheliner sa colonie ou une partie de celle-ci et y placer un cadre garnis de petites cupules dans lesquelles il a déposé de jeunes larves.

Les abeilles vont démarrer l'élevage et déposer de la gelée royale autours des petites larves dans les cupules.

3 jours plus tard le cadre est retiré , les larves sont éliminées et la gelée aspirée.

A noter également qu'il n'y a pas que les abeilles domestiques qui sont en danger.

LES ESPECES EN DANGER

 

Beaucoup d'espèces de bourdons et d'abeilles sont devenues rares de nos jours dans nos pays voire ont complètement disparues! Cela à cause de la disparition de leur habitat naturel, de la disparition des talus et des friches, de la raréfaction de leur ressources alimentaires (fleurs sauvages,...) et c'est un cercle vicieux: moins de fleurs = moins de d'abeilles mais moins d'abeilles = moins de polinisation et donc moins de fleurs.

A cause également des différents traitements phytosanitaires (engrais, insecticides,...), à cause des maladies (loque,...) ou des infestations parasitaires (varoa,...).

80% des espèces de plantes sur la planète ont besoin des insectes pour être pollinisées.

==> Certains insectes pollinisateurs ont une courte langue.

Ils ne récoltent pas de pollen mais uniquement du nectar (sécrétion sucrée de la fleur).

Leur langue étant courte ils ne savent butiner que certaines fleurs.

En passant de fleurs en fleurs du pollen se dépose sur leur corps et est ainsi transporté d'une fleur à une autre assurant ainsi la pollinisation.

Il s'agit des papillons, de certains bourdons, les guêpes,... D'autres insectes pollinisateurs ont une longue langue.

Ils récoltent du nectar et du pollen. Il s'agit des certains bourdons, de l'abeille solitaire et de l'abeille domestique. Ils pollinisent donc aussi les espèces de plantes dont les fleurs sont plus profondes.

==> Parmi les abeilles, il y a des espèces solitaires et des espèces dites sociales.

Les solitaires: Chaque abeille construit son nid et gère sa progéniture seule.

Les sociales: Vivent en colonies régie par une reine.

Seule la reine pond et sa progéniture est composée d'ouvrières (femelle) et de mâles.

L'abeille domestique (qui est celle utilisée en apiculture) est une abeille sociale.

==> La population d'une colonie d'abeille domestique est d'environs 40 à 60 milles abeilles!

Ce qui explique que, bien que le bourdon soit un très bon pollinisateur (notamment parce que contrairement à l'abeille domestique il peut sortir butiner même si il fait frais et humide) l'abeille domestique et donc l'apiculture est absolument nécessaire de part la quantité d'abeille dans une seule colonie. ==> En effet, pour avoir 60.000 bourdons il faut déjà y aller!

 

Tous les polinisateurs sont donc essentiels car ils ne pollinisent pas les même espèces de plante ni les même quantité.

==> Dans un monde idéal, l'abeille domestique trouverait des lieux naturels où développer sa colonie mais nous ne sommes pas dans un monde idéal... Les lieux naturels se font rares et l'homme n'accepte pas d'avoir un essaim dans son jardin, dans sa toiture,... et fait bien vite appel aux pompiers pour les déloger!

Les pompiers sont dans l'obligation d'appeler un apiculteur qui verra si il est possible de récolter l'essaim (parfois il faut détruire la toiture et les gens n'acceptent pas).

Mon oncle étant pompier il a souvent essayé d'expliquer aux gens que c'était dommage de détruire l'essaim et qu'il était possible de vivre avec l'essaim sous sa toiture mais les gens veulent juste qu'on les débarrasse et si on ne sais pas le récupérer ils veulent le détruire...

Si il n'y a plus d'apiculteur, il n'y a plus d'abeille domestique car elles n'ont nulle part où aller.

 

On pourrait bien sûr mettre des ruches afin d'offrir un toit aux abeilles domestiques sans récolter quoi que ce soit et ce serait bien que certains le fasse.

Mais une colonie qui se développe va finir par essaimer si on n'intervient pas, c'est sa façon de se multiplier et là, on se retrouve avec les voisins qui râle car l'essaim est chez eux et au final l'essaim est détruit.

Donc, même si on ne récolte pas il faut suivre l'évolution de la ruche, répondre à ses besoins, la traiter si besoin (maladie,...), agrandir sa maison en mettant des hausses.

==> Personnellement j'aime voir comment elles s'organisent, chaque ouvrière connait son rôle, voir une abeille naître c'est juste... magnifique!

 

Pourquoi je récolte?

Pour la même raison que je mange des œufs des poules de mon papa. Je vois ça un peu comme un partenariat. Je leur donne un abris, je les soigne, je veille à leur bien-être. En échange, je leur prend un peu de miel.
Je vend quelques pots parce que ça permet de sensibiliser les gens à la sauvegarde des abeilles et des autres pollinisateurs (usage des pesticides, insecticides, herbicides, monocultures, plantes mellifères,...).
Lorsqu'un non végan décide ensuite de ne plus acheter de miel industriel je me dis que c'est une grande victoire.
Comme, lorsqu'un non végan comprend qu'il vaut mieux manger les œufs des poules de son voisin .
Je vends aussi quelques pots parce que ça me permets de couvrir une toute partie des frais (les colonies, le matériel coûte cher et il faut déjà vendre beaucoup de pots pour couvrir cela) mais c'est vraiment pas la raison première.

 Comment aider en tant qu'être humain 

Luter contre l'usage des traitements phytosanitaire dans l'industrie agroalimentaire et dans nos propres jardins.

==> Fournir des zones d'habitats propices à ses espèces: zone de friche, prairies fleuries, talus, haies fleuries, zones de ronces, vieux murs.

Laisser faire la nature en laissant évoluer des zones de vie sauvage.

Chez soi: planter des espèces mellifères, laisser des zones sauvages, prévoir des petites abris pour insectes, utiliser le désherbage thermique ou manuel des allées plutôt que chimique, cultiver de façon biologique.

 

Il est important de sensibiliser les gens à la protection des polinisateurs et pour moi, l'apiculture est un moyen de sauver les abeilles domestiques et la vente de miel un outil pour toucher les gens et les sensibiliser à préférer ce miel là à celui des industries du miel, mais aussi à bien choisir son apiculteur et favoriser celui qui travaille en respect avec les abeilles (en ne leur prenant pas tout leur miel par exemple).

Les abeilles ont dans leur instinct de récolter le plus possible et bien plus que ce dont elles ont besoin, il est donc possible de récolter un peu tout en leur laissant assez pour leurs propres besoin ou, on peut récolter un peu plus et compenser en leur donnant du sirop (de bonne ou de moins bonne qualité) ou on peut récolter jusqu'à la moindre goutte.

Je trouve tout à fait respectable que les végan ne consomme pas de produits de la ruche, car effectivement cela n'est pas végan!

Mais, je ne suis pas végan même si je tends vers le végétarisme.

..................................................................................................

Merci beaucoup à toi Marjorie pour m'avoir éclairé avec autant d'information.

qu'avez vous pensé de cet article ? êtes vous vegan ? végétarien ? vegetalien ? autres? lol

( je me répète lol ) si vous souhaitez me suivre :

le groupe fb : beauté vegan et naturelle 

mon instagram : vivi_crazy_vegan  ( photo de moi nue ) 

inscrivez vous au blog ça me fera chaud au coeur <3

LOOOL

bisous à très vite <3

 

 



08/05/2015
15 Poster un commentaire
Ces blogs de Mode pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 370 autres membres